Comment je suis passée d’une vie parisienne à mille à l’heure à 40 degrés de fièvre à Londres ?

Paris, début Mars

Mon travail se ralentit, les shootings et castings s’annulent peu à peu, le responsable, c’est le mot qui brûle sur toutes les lèvres: le coronavirus.

N’étant pas de nature à me laisser abattre, je décide en cette période calme au travail de partir rejoindre mon amoureux qui habite à Londres ! Je prépare une mini valise, 3 culottes, 2 pantalons, mes sneackers préférées et c’est parti pour souffler quelques jours du tourment parisien.

Insouciante encore de la crise sanitaire que nous vivons aujourd’hui, je prend le bus (que j’aime tant à Londres), je vais voir la dernière expo Warhol à la Tate Modern, je suis mes cours de yoga. J’avais bien mon gel hydroalcolique avec moi et je me lavais les mains régulièrement mais je remplissais ma vie normalement.

Trop contente d’être sous le soleil Londonien. Oui, oui, ca arrive de temps en temps….

L’heure de mon retour sonne, mais la France commence son confinement. Le UK est encore bien loin de ces mesures et je n’ai pas de boulot qui m’oblige à rentrer. Je decide donc d’annuler mon retour pour rester à Londres en me promettant de faire très attention. Ca me paraissait être le bon choix. Et puis c’est le love avec mon amoureux alors il m’a semblé qu’être confinée avec lui plutôt que dans mon petit appart du 9 ème était la bonne décision.

Quelques jours passent, j’ai des nouvelles de ma famille et de mes amis restés à Paris, ils me racontent la fermeture des restos, l’ampleur que la situation prend. Je me demande si j’ai fait le bon choix ? Ne dois-je pas rentrer auprès ma famille ? Etre dans mon pays ? Je me retrouve à devoir choisir entre ma famille et mon amoureux. Et puis mes affaires commencent à me manquer, j’avais fais un sac pour partir 3 jours, ça en fait deja 10… j’en suis à piquer les fringues de mon Mec ! Sweat extra large, gros jogging, pas au top du style….

Mon état physique va vite me couper de mes tergiversations, je me sens très fatiguée, beaucoup moins d’énergie que d’habitude. Bizarre.

J’ai bien sûr, tout de suite pensé au coronavirus mais je me suis dis que je psychotais pour rien. Le moindre symptôme étant propice à s’alarmer, je me suis calmée. Et puis comment, moi ? Jeune femme de 26 ans, en pleine santé, sportive de surcroît je pouvais avoir le virus ? N’importe quoi….. ça n’arrive pas aux jeunes ! Je m’endors, rassurée et auto convaincue que j’allais bien. 

Mais voilà… la situation ne s’améliore pas, je me réveille courbaturée, avec de la fièvre, mal à la tête et impossible de me lever du lit. Plus possible de se voiler la face, j’ai forcement quelque chose… Je suis restée 3 jours comme ça, en attendant que ça passe mais ca n’est pas passé, cela s’est intensifié.

J’ai commencé à avoir une petite pression sur les poumons et du mal à respirer. La sensation de ne pas réussir à respirer pleinement est très angoissante, j’étais loin de ma famille, loin des médecins français et mon mec faisait tout son possible pour m’aider mais ça ne passait pas.

On a donc appelé le 111, équivalent du 15 Français et le diagnostic tombe: C’est le coronavirus.

Ma première réaction a été la honte. Je ne peux pas vous expliquer pourquoi, mais j’avais honte d’être une des premieres personnes de mon entourage à avoir ce virus. La sensation de ne plus rien contrôler. J’appelle ma mère, et la première chose que je lui dis est de n’en parler à personne !

Au bout du 3 ème jour, je ne pouvais plus me tenir à cette stupide décision, je voulais en parler à mes copines, et je ne pouvais plus faire semblant d’aller bien ! J’avais d’ailleurs du mal à parler longuement sans m’essouffler un peu. Sans parler de ma mère qui l’avait, bien sûr, raconté à la terre entière ! Mais comme elle dit, tout le monde se parle et vérifie que ça va bien dans les familles, elle ne pouvait pas le cacher… Bon…Elle était aussi inquiète pour moi…  Et puis j’avoue que tous les petits messages de ma famille et amis m’ont fait chaud au coeur et m’ont fait du bien…je me suis sentie entourée, même de loin. 

Nous sommes Jour 8 depuis les premiers symptômes du virus et ça va enfin mieux.

 J’ai l’impression que chaque cas de coronavirus est different mais mes premiers symptômes ont  été les courbatures énormes et le mal de tête. S’en ai suivi de la fièvre, du mal à respirer et de la toux. J’ai réussi à garder le cap pendant cette semaine très difficile mais j’ai eu aussi de gros moments de panique. Les médecins avaient été clairs: tu dois rester chez toi jusqu’a ce que tu n’arrives plus à bien respirer. Quelle est la limite du bien respirer ? Est-ce que je dois y aller maintenant ? Et puis j’ai finalement toujours pris le dessus de mes peurs et réussi à me calmer. 

Je ne voulais pas vous raconter tout ça. 

J’avais même prévu un autre article pour le blog aujourd’hui…. Mais, finalement, il m’a semblé important de lever le voile sur ce virus du coté du malade. On entend très peu de gens qui ont eu le covid-19 et qui racontent leur experience. Malgré cette épreuve, je vais mieux et je suis presque guérie. Les chaînes d’infos sont très stressantes mais des milliers de personnes guérissent ! Il faut essayer de garder un mental positif et respecter les consignes.

Pour info, je me suis soignée seulement avec du paracétamol, un spray nasal pour nettoyer et beaucoup d’huiles essentielles comme Tee tree ou celle au thym à inhaler pour mieux respirer.  Ainsi que beaucoup de patience… ce n’est qu’a partir du septième jour depuis les premiers symptômes, que je me suis sentie mieux.

Cette semaine au bout du rouleau, a été une épreuve à passer pour mon corps, mais aussi pour mon couple. J’étais fragile, de mauvaise humeur et j’ai du laisser mon amoureux s’occuper de tout. Il a été merveilleux, fait les courses, la cuisine, me disait que j’étais belle, alors que j’etais en look pyjama froissé, pas coiffée, pas douchée… Ca m’a presque énervé, je lui ai dit qu’il mentait et qu’il avait craqué lui aussi !!

Maintenant que je vais un peu mieux, je vais essayer de me refaire une petite beauté, et j’espère secrètement que lui aussi car le look caleçon/chaussette/chausson, c’est pas la joie non plus.

Hier il a marché sur mon tapis de yoga avec ses chaussures de sport ! J’ai craqué et Il n’a pas compris pourquoi… Mon tapis de yoga.. Mon seul espace personnel pendant ce  confinement ! Et puis je dois dire aussi, que j’appelais mes copines et ma mère depuis la salle de bain… J’avais besoin d’un petit peu d’intimité aussi… H24, 7 sur 7, et malade….C’était beaucoup !

C’est là que j’ai compris qu’une autre partie du confinement nous attendais, le confinement « normal » sans être malade, et je sens que ça ne vas pas être triste non plus! 

 Finalement c’est ça l’amour en 2020, veux tu être en confinement avec moi ?  

Plus rien ne pourra nous arrêter ensuite !

Un petit tips que je pourrais vous partager c’est également les médiations que fait Lili Barbery chaque soir à 18h sur son live instagram (gratuitement). Cela m’a aidé les derniers jours à me reconnnecter à l’essentiel et à sortir de cet état. Plus de 6000 personnes connectés ensemble, ça crée une très belle énergie dont tout le monde a besoin ! Si vous cherchez une petite routine bien être, celle ci peut vous plaire ! On se connecte tous ensemble.

Je ne sais pas quand je pourrais revenir en France, j’attend aussi d’être vraiment sûre de ne plus pouvoir transmettre ce charmant virus. En écrivant cet article, j’ai conscience de la « chance » d’avoir réussi à passer cette épreuve sans aller à l’hôpital, j’ai une pensée émue pour tous ceux qui sont malades aujourd’hui, gardez espoir, cela parait long mais vous allez vous en remettre ! 

Une énorme pensée, bien sûr, pour tout le personnel médical qui prend tous les risques pour essayer de sauver des vies dans cette période si difficile.

On n’a jamais été aussi loin les uns des autres, mais une vague d’amour et de solidarité nous lie plus que jamais pour vivre au mieux ce scénario de science fiction.

Restez chez vous <3

Paloma

S’abonner
Notifier de
Nom
E-mail
16 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Natasha
25 mars 2020 12 h 08 min

Well done for this article babe, really opened my eyes!

marion
25 mars 2020 12 h 10 min

Merci pour ton partage. Pour toutes ceux qui échappent à cette c….. de virus, les mots et les difficultés de ceux qui l’ont traversé, qu’elles soient physiques ou émotionnelles, sont très bénéfiques. Spéciale pensée pour C….. bssss

Philippine
25 mars 2020 12 h 17 min

❤️

Laetitia
25 mars 2020 13 h 58 min

Un grand bravo Paloma pour ce témoignage et pour ce message d’amour et de solidarité ! Et surtout merci de garder ta touche d’humour en toute circonstances ♥️♥️

Fran
25 mars 2020 18 h 05 min

Merci Paloma pour ce témoignage honnête et nous montrer qu’il faut aller au delà de ses peurs, en se faisant confiance. Tu nous fais du bien, et on est heureux de te découvrir un peu plus chaque jour ! Bon retour à la vie et stay positive, stay safe !

Becken
26 mars 2020 0 h 47 min

Paloma merci’de partager cette expérience, tu as raison nous avons peu de témoignages de « malade » et le tien est au final assez rassurant pour celles et ceux qui pourraient le contracter Une seule question reste posée : comment se porte ton amoureux
Ttop’contente devrez savoir à nouveau en pleine forme Bisous

Françou
27 mars 2020 21 h 44 min

Bravo ma paloma . kiss de Paris

Lucie
15 avril 2020 19 h 07 min

Coucou ma Paloma ! Comme j’ai été touchée par ton témoignage ! Merci de l’avoir partagé , tu es forte belle et tes mots font du bien à lire . Plein de muxus de la côte Basque !